Haïku du cœur N°3

Par ce temps gris de la Toussaint qui se prolonge (et aussi pour obéir à Yvette ;-)), un poète vietnamien :

Chế Lan Viên (1920-1989) :

Anh chỉ còn một nhúm xương tro trong bình

Em đừng khóc

Ngoài vườn hoa cỏ mọc

 

Je ne suis plus qu’une poignée de cendre dans l’urne

Ne pleure pas petite sœur 

Dans le jardin l’herbe continue de pousser

 

Dông Phong

7 réflexions au sujet de « Haïku du cœur N°3 »

  1. Poussières qui adoucissent les contours abrupts de la mort
    Les roses fleurissent, fragiles, mais fleurissent encore en automne …

    Merci Dong Phong

    • Merci Danièle.
      Chê Lan Viên était un des premiers auteurs de haïku du Viet Nam,
      Cette forme poétique japonaise n’y a été introduite que vers 1971-72.
      Bien amicalement.
      Dông Phong

      • Merci, Dông Phong. Vous avez noté de bien beaux haïkus sur « terrelointaine ». Amitiés,
        Danièle D.

        Réponse de Dông Phong :
        Merci Danièle, c’est très gentil !
        DP

  2. Oui Yvette, la vie continue après tant d’atrocités à travers le monde, jusqu’à ma terre lointaine,.
    Mais, comme le disait l’historien chinois Si Ma Qian (145-86 av JC), « l’histoire serait incomplète sans les larmes des lettrés ».
    Dông Phong

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s