Souvenirs angevins

Souvenirs angevins

Le premier chant du coucou
pas un sou en poche
– seulement mon mouchoir.

Au musée Lurçat
tisser mes rêves pour mieux vivre
– une toile infinie
( en référence à Thomas Gleb)

Sur le mur de tuffeau
trois chauves-souris, en pleine lumière
– noires sur blanc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s