HAIKU DU COEUR N° 95

APPARITION

Dans le ciel nocturne
une oie sauvage s’est posée
sur la lune

Sôseki (1867-1916)

Ce haïku pourrait tout aussi bien être illustré par une estampe. Le ciel s’efface pour mettre en lumière la lune et l’oie sauvage ; il se crée ainsi une poésie du bout du monde à l’instant où les ailes de l’oiseau se détachent de la rondeur lumineuse qui veille tout là-haut.

L’homme-poète en est ébahi, mais le Maître du haïku, lui, reste sobre dans l’expression. Il fait confiance à son lecteur, il sait que l’expression aussi minimaliste qu’elle soit, saura susciter chez celui qui lit attentivement, la même extase que celle qui vient de s’offrir à son regard.

Peut-être que finalement la poésie se mesure à l’aune de la confiance que le poète attribue à son public ?

Autant dans ses romans que dans ses haïkus, Matsumé Sôseki n’a cessé de s’interroger sur la création. Dans Oreiller d’herbes par exemple, le narrateur écrit : « … comment retrouver un point de vue poétique ? Eh bien, il suffit de placer devant soi son sentiment, de reculer de quelques pas et de l’examiner avec calme comme s’il s’agissait de celui d’un autre ».

Dans l’oeuvre de Sôseki, l’Autre tient la plume, et le Maître reçoit comme un cadeau le texte qui se déroule sous ses yeux.

D’un ciel nocturne peuvent naitre des spectacles, de leur traduction en langage courant, bien des émotions.

Jean Le Goff

28 décembre 2013

Bibliographie :

Haïkus. Sôseki. Editions Picquier poche. Paris 2009. 140 pages
Oreiller d’herbes. Sôseki. Editions Payot-Rivages. Paris 2007. 170 pages.

3 réflexions au sujet de « HAIKU DU COEUR N° 95 »

  1. Quelle chance magnifique avons nous, nous, les humains! Nous pouvons inventer de si belles images… « une oie sauvage s’est posée sur la lune… » quelques mots et tout un monde s’ouvre, c’est un trésor offert à tous. Merci Jean de nous le faire partager.

  2. Merci également pour ce commentaire, ravi de partager cet intérêt pour Sôseki qui est un immense écrivain.
    Amitiés et Bon Réveillon de la Saint-Sylvestre.
    Meilleurs voeux et… au plaisir pour 2014 !

    Jean Le Goff

  3. Un grand Merci pour ce très joli billet poétique et sensible! J’ai aimé le haïku de Sôseki qui suscite beaucoup d’émotion et sa mise en lumière! Toutes les créations haïkistes de ce poète ne me laissent pas indifférente!

    Joyeuses Fêtes de Noël!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s