HAIKU DU COEUR N° 136

BREVE DE VIE A NEGREVILLE

 

Un été indien

S’en vient couvrir Nègreville

De ses tonnes d’or

 

C’est très vraisemblablement dans un modeste studio parisien que Richard Wright écrivit ce haïku. Le haïku se cueille sur l’instant mais il peut aussi émerger bien des années plus tard comme celui-ci en l’occurrence. En  1945, Richard Wright publie un roman autobiographique intitulé Black Boy, dans lequel il raconte ses jeunes années dans le Mississipi, Etat considéré comme l’un des plus racistes du pays. Ce haïku s’apparente à un message que délivre nombre d’années après, l’enfant qu’il a été.

L’or, dont il est question dans ce tercet peut émerveiller tout le monde, même celui qui a faim. C’est un or sur lequel personne n’est en mesure de spéculer, un or qui embrase le regard sans crainte de se le voir dérober. Le tercet est d’autant plus touchant qu’on prend le temps de le situer dans le contexte, il est d’autant plus précieux qu’il traduit une époque.

Richard Wright transmet ici le ressenti d’une communauté toute entière qui loin de baisser les bras face à une situation qu’il serait trop confortable d’assimiler à une fatalité, garde la tête haute et jouit, non sans humour, des douceurs de l’été indien. Le caractère emblématique de l’oeuvre n’échappera à personne. Elle ancre son auteur dans la condition qu’il dénonce et de ce point de vue, mérite d’être retenu au-delà de la simple anecdote car elle traduit avec légèreté une situation grave et cruelle. Il y a des haïkus qui touchent juste … au coeur,

Un été indien

S’en vient couvrir Nègreville

De ses tonnes d’or

…. me parait être de ceux-là.

 

Jean Le Goff

20 septembre 2014

 

Bibliographie :

– Haïku, cet autre monde. Richard Wright. Introduction de Julia Wright. Traduction Patrick Blanche. Editions La Table Ronde. Paris 2009. 302 pages.

 

 

 

4 réflexions au sujet de « HAIKU DU COEUR N° 136 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s