HAIKU DU COEUR N° 153

HAIKU DU COEUR N° 153

La déchirure

le coeur vide

les deux yeux

grands ouverts

Hosaï 1885 – 1926

Mélancolie selon Hosaï : on l’a vu tout au long des articles précédents, Hosaï est le chantre de la déchirure. Son existence a basculé à l’aube de l’âge adulte comme pour se détacher d’un environnement relationnel qui n’a plus aucun sens et qui le livre à la solitude.

Dès lors, le Maître se livre à la contemplation ; au gré de quelques protections, il est accueilli dans différents lieux de prières le plus souvent, tandis que la dive bouteille entame un travail de sape qui le fera sombrer inexorablement.

Eternel déraciné, Hosaï ponctue son existence par des haïkus dans lesquels il se met très souvent en scène, ce qui provoquera les foudres d’une partie de ses fidèles lecteurs.

Peu scrupuleux sur les consignes  » académiques  » de création d’un haïku, Hosaï préfère saisir l’instant tel qu’il se présente à sa conscience, jetant aux orties le formalisme classique tout en évoquant ses états d’âme.

Il passe ainsi à la postérité, dans cette position singulière qui crée un style à part entière. Goûter à la poésie de Hosaï, c’est approcher au spleen beaudelairien avant l’heure. C’est aussi éprouver son propre degré de compassion à une époque où cette denrée se fait si rare. C’est enfin communier au sentiment de solitude indissociable de la condition humaine mais qui n’est pas pour autant contraire à la faculté d’émerveillement.

Les deux yeux grands ouverts qui resplendissent ici témoignent de manière subtile de l’inaltérable désir de vivre qui est en nous.

Jean Le Goff

10 janvier 2015

Bibliographie :

Hosaï, sous le ciel immense sans chapeau.

poèmes choisis et traduits par Cheng Wing fun et Hervé Collet aux éditions Moundarren. Millemont 2007. 124 pages.

5 réflexions au sujet de « HAIKU DU COEUR N° 153 »

  1. Un haïku qui effectivement entre de manière fortuite en résonance avec les évènements de ces trois derniers jours…

    Amitiés

    Jean

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s