HAIKU DU COEUR N° 187

HAIKU DU COEUR N° 187

Histoire de crapaud

Le crapaud ! On dirait

qu’il va vomir

un nuage

Kobayashi Issa

(1763 – 1828)

Il faudra qu’un jour quelqu’un se penche sur le bestiaire d’Issa afin de recenser tous les animaux que le Maître a mis sur l’avant-scène et explorer la manière dont il les observe.

Pour l’heure, cet « instantané » surgit comme un trait d’humour ; cependant, l’image quasi-grotesque contient une charge poétique magistrale qui détonne dans un ciel de traîne. Une fulgurance, à la fois singulière et humoristique à souhait. De plus, cette image, accessible à tous, se présente comme une évidence, quelque chose que l’on s’étonne de ne pas avoir remarqué plus tôt.

C’est tout l’art du haïku que de ramener le lecteur à une réalité qui a trop tendance à lui échapper. Un tel tercet suffit à « se remettre en route », à recentrer l’attention sur ce qui nous intéresse au plus haut point : notre environnement.

Que les crapauds puissent être à l’origine de formations nuageuses, voilà qui ne manque pas de saveur et peut alimenter le débat à trois semaines d’une conférence sur le climat, qui sait ?

A très bientôt pour d’autres nouvelles du ciel…

Jean Le Goff

7 novembre 2015

Bibliographie :

  • Haïkus, anthologie ; texte français de Roger Munier ; préface de Yves Bonnefoy ; éditions Points ; Paris 2006 ; 230 pages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s