HAIKU DU COEUR N° 191

HAIKU DU COEUR N° 191

 

Automne, mon bel automne …

Telle la main droite

d’une sage-femme –

la feuille d’érable en automne

Samboku

Marqué par les tragédies que l’on sait et qui nous bouleversent, cet automne malgré tout est magnifique sur le plan du climat. L’époque peut être propice à aller admirer les feuilles rougeoyantes des érables. Cette période de contemplation mobilise nombre d’adeptes au Japon où l’activité est appelée momijigari et s’apparente au hanami des cerisiers en fleurs au printemps.

 » La chasse aux érables  » se pratique rituellement depuis l’ère Heian c’est-à-dire la période historique qui va de 794 à 1185 après J-C. Cet engouement pour la beauté éphémère de l’automne s’apparente pour nous aujourd’hui à un formidable réconfort. Et si l’on peut, comme l’a fait le Chef de l’Etat encourager les Français à ne pas rompre avec leurs habitudes et poursuivre la fréquentation des terrasses avec des amis, on peut aussi leur suggérer de se régénérer au contact de la nature et des spectacles merveilleux qu’elle sait nous réserver.

Dans ce haïku, l’auteur voit son inspiration caracoler de manière surprenante. La feuille rougeoyante du bel arbre est soudainement comparée à la main de celle qui donne la vie. Il faut s’être arrêté au bord de l’extase devant le rouge sanglant de l’érable japonais pour apprécier pleinement cette image. L’oeuvre fut remarquée lors d’un concours de renga – poèmes enchaînés – en l’an de grâce 1672 ; quant à son auteur : il doit d’être passé à la postérité par cette oeuvre qui est la seule qu’on lui connaît aujourd’hui.

Vie et mort entremêlées à plus d’un titre en trois vers… seulement !

Jean Le Goff

5 décembre 2015

Bibliographie :

  • Anthologie du poème court japonais ; présentation, choix et traduction de Corinne Atlan et Zéno Bianu ; éditions nrf / Poésie / Gallimard ; Paris 2002 ; 240 pages.

Publicités

2 réflexions au sujet de « HAIKU DU COEUR N° 191 »

  1. je suis passé à côté de ce très beau poème en lisant l’anthologie dont il est extrait…merci donc de votre article.. en outre la beauté des feuilles d’érable est une merveille et la comparaison avec la sage femme est « juste »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s