HAIKU DU COEUR N° 211

HAIKU DU COEUR N° 211

Les paroles s’envolent…

« C’est le vent de printemps »,

disent maître et valet

ensemble cheminant

Tan Taigi

1709 – 1771

Et oui, c’est l’époque des vents de printemps, les plus fantasques sans doute même s’ils paraissent les plus doux. Au Japon ils se montrent violents parfois, il y en a même un qui doit son nom depuis le treizième siècle au naufrage qu’il provoqua. Moins grave, sous nos latitudes, on peut craindre qu’un vent de printemps n’abatte les tulipes en pleine floraison, qu’il balaie comme billevesées les pétales de cerisiers ou qu’il s’échine à dégarnir les camélias.

On pourrait multiplier les exemples, Tan Taigi s’emploie ici à nous les suggérer par ces quelques paroles envolées lors d’une rencontre fortuite. Paroles que le poète a glanées, cultivant l’art du haïku tout empreint de spontanéité.

Combien de fois est-il arrivé de cueillir ainsi quelques mots et d’en construire un savant assemblage qui ressemblait à un haïku ? Mais à peine étions-nous parvenu à le mettre en forme qu’un autre évènement survint contribuant à dissiper notre attention et à nous le faire oublier.

Le haïku ressemble à un papillon.

C’est plaisant que les paroles s’envolent et qu’il y ait des gens qui s’adonnent au jeu de les faire atterrir, dans un petit écrin tel que le haïku… le nec plus ultra !

Jean Le Goff

23 avril 2016

Bibliographie :

  • Anthologie – Haïkus. Texte français de Roger Munier. Préface de Yves Bonnefoy. éditions Points. Paris 2006. 230 pages.

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « HAIKU DU COEUR N° 211 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s