HAIKU DU COEUR N° 236

HAIKU DU COEUR N° 236

L’automne s’approfondit

L’automne s’approfondit

voilà de quoi

meubler la conversation

Hoshino Tatsuko

Voilà qui est vrai, nous entrons véritablement dans l’automne, raison pour laquelle j’ai retenu ce haïku pour aujourd’hui.

C’est ce que l’on appelle couramment parler de la pluie et du beau temps mais pas exclusivement peut-être…

Comme chacun sait le haïjin est très doué pour faire renaitre les saisons ou tout au moins pour en faire prendre conscience. La forme d’expression qu’il utilise, le langage qu’il emploie rendent leurs lettres de noblesse à des propos jugés insignifiants – en apparence – et que l’on échange quotidiennement avec ceux qui nous entourent ou qui nous croisent.

Le poète et son traducteur dans le cas présent ont retenu pour ce tercet une expression originale :  » l’automne s’approfondit  » – expression inusitée sous nos climats mais qui illustre parfaitement ce qu’elle veut dire.

Dans nos régions, nous dirions plus volontiers,  » l’automne s’installe  » ou bien qu’  » on entre dans l’automne « , mais le poète remplit ici pleinement le rôle que l’on peut être amené à lui décerner : dire autrement ce que nous sommes amenés à ressentir.

Et de prolonger le propos vers des automnes remarquables, souvent exhumés de l’enfance, des automnes qui incitaient au repli sur soi ou en famille, qui encourageaient à de grandes balades en sous-bois.

C’est ainsi que l’automne s’approfondit d’émotions, de sensations, de respirations, de souvenirs, d’expériences vécues, bref… d’humanité.

Il s’approfondit tout simplement d’humanité, comme pour faire la conversation.

Jean Le Goff

22 octobre 2016

Bibliographie :

  • Haïku du XX ème Siècle. Le poème court japonais d’aujourd’hui. Présentation, choix et traduction de Corinne Atlan et Zéno Bianu. nrf / poésie / Gallimard. Paris 2007. 220 pages.
Publicités

2 réflexions au sujet de « HAIKU DU COEUR N° 236 »

  1. parlons de l’automne , cette saison où tout meurt pour mieux revivre. Parlons de poésie en pensant que si elle n’est pas la solution , il n’y a pas de solution sans la poésie.
    amitié Jean Paul

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s