HAIKU DU COEUR N° 266

HAIKU DU COEUR N° 266

… par la plume et l’encre

Jardin au crépuscule

Sans allumer la lampe ni tirer le volet

Je reste à contempler les fleurs

Natsumé Sôseki

1867 – 1916

Le scénario est quasi-identique à chaque fois : je sélectionne celui qui sera le Haïku du Coeur de la semaine. Vient alors la question : mais, n’en ai-je pas déjà parlé ? Depuis 4 ans et demi que la rubrique existe, le risque de faire redondance apparait grand. C’est pourquoi je consulte mes archives pour constater que non, celui-là n’est jamais sorti. Ouf! Le monde du haïku est une galaxie et les étoiles y rivalisent entre elles.

Concernant Sôseki, son oeuvre est immense. Un jour je me dis que je stopperai toutes mes autres lectures pour consacrer toute mon attention à ses romans et ses haïkus. « Je suis un chat », « Sanshiro », « Le pauvre coeur des hommes », « Clair-obscur », « Choses dont je me souviens », etc, etc, Sôseki a consacré son existence à l’écriture. C’est un peu l’auteur japonais qui appliqua « le théorème » de Gabriel Garcia-Marquez : « vivre pour la raconter ».

Plus sérieusement, Natsumé Sôseki s’est construit un véritable monument littéraire et nul évènement aussi ténu soi-il ne semblait avoir grâce à ses yeux si ce n’est qu’après être passé au tamis de l’écriture.

Sélectionner un haïku de Sôseki, c’est retenir « un instant d’élite » dans la vie du poète et romancier qui respirait… par la plume et l’encre.

Jean Le Goff

20 mai 2017

Bibliographie :

  • Haïkus de Sôseki ; éditions Philippe Picquier poche ; Paris 2009 ; 140 pages.
Publicités

4 réflexions au sujet de « HAIKU DU COEUR N° 266 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s