WAKA DU COEUR N° 271

WAKA DU COEUR N° 271

Après la pluie …

 

Quand j’imaginai

la fureur de la tempête

dessus vos rivages

mes manches se sont trempées

aux vagues qui n’ont de cesse

Murasaki Shikibu

Si vous êtes fidèle à la rubrique HAIKU DU COEUR sans doute vous souvenez-vous que durant tout l’été dernier nous avons consacré nos articles à des waka – courts poèmes de cinq vers, ancêtres des haïkus -, extraits de l’oeuvre primordiale de la littérature japonaise intitulée Le Dit du Genji écrite vers l’an Mille par une dame de Cour connue sous le nom de Murasaki Shikibu. D’ailleurs, si vous souhaitez vous référer à ces billets de l’été 2016, je vous engage à remonter sur ce blog jusqu’aux Waka du Coeur n° 218 à 231.

Nous en étions arrivés au Livre Treizième dans la lecture, et c’est précisément le waka qui figure en ouverture de ce chapitre que nous reprenons en introduction de ce commentaire. Vous l’avez compris, Le Genji, entendez Le Prince, et ses aventures ou plutôt ses impressions et ses états d’âme nous accompagnerons jusqu’à l’automne et je souhaite que vous aurez plaisir à le suivre dans ses pérégrinations.

Pour l’heure, Le Prince s’ennuie. Son exil sur les rivages d’Akashi où il ne peut que constater les ravages des tempêtes qui se succèdent ne contribuent guère à lui remonter le moral. Dès lors, il se lamente et des larmes ruissellent sur ses joues jusqu’à venir mouiller ses manches après qu’il se soit essuyé le visage.

Cependant, esthète autant fasciné par les spectacles de la nature que par la beauté des femmes, il ne tarde pas à entrer en relation épistolaire avec une demoiselle :

Si elle contemple

ces mêmes cieux que vous

aussi contemplez

c’est parce que ses pensées

rejoignent vos pensées

… la suite samedi lors du prochain épisode, vive l’été et … au plaisir !

 

Jean Le Goff

24 juin 2017

 

Bibliographie :

  • Le Dit du Genji de Murasaki Shikibu ; traduit du japonais par René Sieffert ; éditions Verdier ; Paris 2011 ; 1460 pages.
Publicités

2 réflexions au sujet de « WAKA DU COEUR N° 271 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s