WAKA DU COEUR N° 274

WAKA DU COEUR N° 274

Chassé-croisé

 

Du Mont des Rencontres

la Barrière quelle sorte

de barrière est-elle

pour qu’il me faille errer parmi

les taillis de mes soupirs

Murasaki Shikibu

 

Vous l’aurez deviné la  » chroniqueuse de Cour  » Murasaki Shikibu rapporte ici le poème d’une femme qui n’ose avouer sa flamme à l’homme qu’elle aime.

L’image du taillis pour évoquer les soupirs apparaît fort à propos et donne à l’oeuvre une connotation de grande confusion renforcée par la répétition du mot  » barrière  » en préambule.

Décidément le Mont des Rencontres peut apparaître autant déconcertant qu’il peut-être enthousiasmant.

Petit à petit, tout au long de cette oeuvre monumentale, Murasaki Shikibu laisse transparaître tous les aléas, les déconvenues mais aussi les grands bonheurs que les relations humaines sont à même d’instaurer.

Le dit du Genji dans son ensemble traduit un gigantesque chassé-croisé entre le Genji et les membres de son entourage.

Pour l’heure, celle qui soupire ici va se faire nonne : preuve que le terme chassé-croisé n’est pas un vain mot.

 

Jean Le Goff

15 juillet 2017

Bibliographie :

  • Le Dit du Genji de Murasaki Shikibu aux éditions Verdier. Paris 2011. 1460 pages.
Publicités

Une réflexion au sujet de « WAKA DU COEUR N° 274 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s