HAIKU DU COEUR N° 241

HAIKU DU COEUR N° 241

SONATE D’AUTOMNE

On a fermé les cloisons –

partout autour de moi

les feuilles rouges de l’automne !

Hoshino Tatsuko

On pourrait le qualifier de haïku d’atmosphère ce poème en trois mouvements qu’une sonate ne démentirait pas. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, il a le don de nous camper le décor, nous le faire percevoir, ou tout au moins nous en donner les prémices comme pour nous inciter à aller le découvrir ! J’ai retenu cette oeuvre à votre intention de par son caractère d’actualité bien entendu et j’espère qu’elle vous apporte un panel de couleurs chatoyantes au-delà d’un certain regard.

La poésie d’Hoshino Tatsuko (1903 – 1984), a fait l’objet d’un autre commentaire au sein de cette rubrique le 22 octobre dernier. Là encore, cet auteur feignait de banaliser l’automne auquel sa plume est pourtant si sensible. Nombre de haïjins connaissent cela, ils ont le sentiment d’avoir une saison de prédilection. La muse a ses humeurs et les saisons y sont pour quelque chose.

Rappelons, pour revenir au sujet, que le momijigari est un rituel populaire japonais qui consiste à aller admirer les feuillages des érables, et gageons que s’ils sont moins nombreux dans nos régions, nombre d’autres arbres arborent à présent de somptueuses parures d’automne.

Si un désir irrépressible de vous enfermer tend à se manifester, pensez, avant qu’il ne soit trop tard, qu’une grande balade dans la nature peut contribuer à vous en mettre plein les yeux ; quant au bol d’air qui va avec, il démontre qu’une telle sortie est tout bénéfice !

… partout autour de moi

les feuilles rouges de l’automne !

… prêts pour aller les admirer ?

                                                    ………… en avant, marche ! … et n’oubliez pas votre stylo et votre petit carnet préférés, les fulgurances poétiques sont parfois très volatiles …!!!

Jean Le Goff

26 novembre 2016

Bibliographie :

  • Haïku du XXème siècle. Le poème court japonais d’aujourd’hui. Présentation, choix et traduction de Corinne Atlan et Zéno Bianu. nrf / Poésie / Gallimard. Paris 2007. 220 pages.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s